Qui sommes-nous ?

La naissance du Haras national de Saint-Lô

L’histoire débute en 1806 sous l’impulsion de Napoléon 1er qui créé le Haras national de Saint-Lô pour servir de dépôt d’étalons. Installé à l’époque dans l’ancienne abbaye Sainte Croix (actuelle salle de concert Le Normandy), le Haras définitif est créé en 1886 sur le site actuel et s’étend sur 7,5 ha. Ce dépôt d’étalons dont l’effectif va croître régulièrement, atteindra son apogée en 1912 avec 422 étalons. Détruit en partie par les bombardements du 6 juin 1944, il sera reconstruit et prolongé sur 3,5 ha avec des carrières et logements.

Les grandes dates

1806

Napoléon rétablit et organise les Haras nationaux comme celui de Saint-Lô installé à l’époque dans l’ancienne abbaye Ste Croix.

1886

Le Haras définitif est crée en 1886 sur le site actuel et s’étend sur 7,5 ha. Ce dépôt d’étalons dont l’effectif va croître régulièrement, atteindra son apogée en 1912 avec 422 étalons.

1944

Le Haras est détruit en partie par les bombardements du 6 juin 1944. Il sera reconstruit et prolongé sur 3,5 ha avec des carrières et logements.

2004

Un Syndicat Mixte est créé, dans le cadre du projet d’extension du CPE, avec la création de carrières, parkings et autres équipements. Plus de 14 millions d’euros ont ainsi été investis afin de rendre ce site l’un des plus importants de France et d’Europe dans le domaine de manifestations équines.

2014

Signature de la convention entre le Syndicat mixte du Centre de Promotion de l’Elevage et l’IFCE. Elle concrétise l’objectif d’avoir, sans création d’une nouvelle structure, une exploitation unique du site, reposant sur un directeur commun.

2017

Le 1er juillet 2017 sera une date importante. À compter de ce jour, le préfet de la Manche prendra un arrêté qui officialise les nouveaux statuts du Syndicat Mixte du Pôle Hippique. Il pourra ainsi assurer seul la gestion et l’exploitation d’un site unifiant le Centre de Promotion de l’élévage (CPE) et le Haras national historique.

Un premier Haras dans une Abbaye

Par décret du 4 juillet 1806, sous le règne de Napoléon Ier, le dépôt d’étalons de Saint-Lô est promulgué, avec à sa tête M. Davaux. Le 1er octobre suivant, un convoi de 15 étalons du Haras du Pin arrive à Saint-Lô.

Ce dépôt dit aussi haras s’installe sur les terrains et dans les bâtiments désaffectés de l’abbaye de Sainte-Croix : cours, locaux pour les trois écuries, le logement des hommes, le magasin, la forge, des communs et une large étendue de terrains encore aménagés en jardins et en cultures.

Le nouveau Haras

En 1879, on décide la création d’un nouveau dépôt, un peu plus à l’est. La construction commence 1886 sur l’emplacement actuel et s’achève en 1898. Le haras couvre 7,5 hectares et accueille 240 étalons soignés par 80 palefreniers.

Avant la fin de la construction, l’administration s’installe. On aplanit la cour d’honneur et l’on construit une forge, une infirmerie, une salle d’opération et une conciergerie. Le haras de Sainte-Croix est toujours en service.

Entre 1895 et 1945, le haras national de Saint-Lô atteint la première place parmi les 24 circonscriptions. En 1912, il est à son apogée en accueillant 422 étalons répartis sur les deux sites.

Le Syndicat Mixte du Pôle Hippique

Suite à la décision de l’IFCE de vendre le Haras historique, les quatre collectivités (la Région Normandie, le Département de la Manche, Saint-Lô Agglomération et la Ville de Saint-Lô) réunies au sein du Syndicat mixte, se sont mobilisées pour prendre durablement en main l’avenir du site. En effet, le Pôle Hippique a trouvé un accord avec l’IFCE en décembre 2016.

Manifestations et actions innovantes au service de la filière équine et de ses professionnels, organisation de concours équestres sur le site, gestion des activités du centre équestre afin de positionner la Normandie comme région de référence au plan sportif équestre, mise en valeur du patrimoine historique via une diversification des activités… telles seront quelques-unes des activités principales développées par le Syndicat Mixte et assurées par une équipe dédiée.

Les élus des quatre collectivités se sont réunis à l’occasion d’une conférence de presse, le jeudi 29 juin 2017, afin de présenter le projet commun du Pôle Hippique : Hervé Morin (Président de la Région Normandie), Marc Lefèvre (Président du Conseil départemental de la Manche), Gilles Quinquenel (Président de Saint-Lô Agglo), François Brière (Maire de la Ville de Saint-Lô), André Denot (Président du Syndicat Mixte du Pôle Hippique de Saint-Lô) et Jean-Marc Sabathé (Préfet de la Manche).